Archives pour l'Auteur : admin

24.09.16: MERCI!

mosaique-2

3 mois après son lancement, l’action « Biel/Bienne vote positif » touche à son terme… Depuis le 25 juin, plus de 90 portraits ont été publiés, et autant de visions optimistes de notre belle ville.

Un immense MERCI à toutes les personnes ayant généreusement accepté de partager leur témoignage et d’apporter un peu de soleil dans cette campagne électorale 🙂

Un remerciement tout particulier à nos deux photographes, Alain Sermet et Johan Hollmüller, pour leur disponibilité et leurs magnifiques images!

Et surtout, merci à vous, chers visiteurs, d’avoir suivi et soutenu cette page jour après jour, transformant ce défi un peu fou en un véritable succès!

Nicolas, Victor et toute l’équipe de « Biel/Bienne vote positif »

 

24.09.16: Sabine Rindlisbacher / 40 ans / Employée de commerce

sabine-rindlisbacher

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« J’aime Bienne et tout ce qu’elle offre. Cette ville est dynamique et son bilinguisme me plait beaucoup. J’aime que mes enfants grandissent à Bienne et fréquentent une école forte qui met l’accent sur l’intégration de tous les enfants, peu importe leur milieu social ou leur origine. C’est pour ça que je m’engage et que je vote positif ! »

23.09.16 Claude Hirschi-Bonnemain / 62 ans / Enseignant spécialisé retraité

P8310068

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6

« Je suis né à Bienne et j’y ai vécu une jeunesse de grande liberté. Bienne pour moi, c’est synonyme d’une belle scolarité, d’une enfance et d’une jeunesse agréable. Je pouvais me promener et profiter de grands espaces de verdure et de forêts. Bienne avait déjà des lieux de rencontres qui me permettaient de retrouver des copains qui venaient des quatre coins de la ville. Que de beaux souvenirs ! J’ai également eu la chance d’apprendre le suisse-allemand, en côtoyant des copains dans la rue. Cela m’a aidé tout au long de ma vie.

Tout cela est toujours possible à Bienne ! Et même avec davantage d’ouverture, car aujourd’hui je rencontre des personnes venant d’horizons différents, ce qui est plus enrichissant. Dans le stress de tous les jours, j’avais oublié tout ce que m’apporte ma ville que j’apprécie depuis toujours. Depuis ma retraite, j’ai plus de temps pour la réflexion et je réalise tout le positif que m’amène Bienne. Pour remercier ma ville et ses politiques, j’ai accepté d’être candidat sur la liste du PS romand, afin que Bienne reste cette ville positive et ouverte vers le monde et vers l’avenir. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

22.09.16: Sakitha Kugathas / 33 ans / Ingénieure informatique

sakitha-kugathas

Candidate PSR au Conseil de ville (sortante), Liste 6 

« Ayant grandi et vécu à Bienne dès l’âge de cinq ans, cette ville qui m’a accueillie lorsque mes parents ont dû fuir leur pays est maintenant la mienne, et la Suisse est ma patrie. Ici c’est chez moi, là où je me suis construite, à proximité de ce lac, de la chaîne de montagnes jurassiennes, des anciens marais du Seeland et de gens de tous horizons. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

21.09.16: Isabelle Torriani Latscha / 49 ans / Enseignante

isabelle-torriani

 

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Née à Bienne, j’y ai grandi et y ai toujours vécu. Je l’apprécie et m’y sens bien. L’atmosphère qui règne à Bienne est particulière; c’est une cité vivante, dynamique et accueillante. J’aime tout spécialement sa vieille ville ainsi que le bord du lac.

Les différentes manifestations sportives, culturelles ou artistiques organisées au sein de notre localité sont des points forts. Ces événements nous aident à nous lier, à vivre ensemble.

Un lieu qui me parle particulièrement ? C’est certainement la Place Centrale et deux temps forts empreints d’émotion : la Flashmob rassemblant des centaines de jeunes dans le cadre de la Fête Fédérale de Gymnastique et le piano à queue suspendu d’Alain Roche.

Pour que Bienne reste cette ville ouverte et chaleureuse, il faut encourager et soutenir la formation et la culture et ainsi permettre à chacun d’y trouver sa place et s’y exprimer. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

20.09.16: Christian Greder / 44 ans / Responsable de formations

christian-greder

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Biennois d’origine, j’ai toujours vécu à Bienne. J’ai eu la chance de beaucoup voyager, mais mes racines sont ici. Ville à taille humaine habitée par des gens authentiques, j’aime ses nombreux atouts, mais reste conscient de ses défauts. A l’image de toutes les villes du monde, de grands défis l’attendent et appelleront des solutions créatives, innovatrices et humanistes qui prennent en considération l’intérêt, les valeurs et les aspirations de chacun. Pour y parvenir, adopter une position positive et constructive me parait être la seule voie qui fonctionne. On peut être accablé par les problèmes, je préfère considérer les difficultés comme des opportunités de rebondir dans une dynamique tournée vers l’avenir. La Ville qui m’accueille depuis ma naissance mérite que j’y consacre un peu de mon énergie. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

19.09.16: Myriam Diarra Schutzbach / 40 ans / Pédagogue, thérapeute du mouvement, assistante socio-éducative

myriam-diarra-2

 

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Bienne : j’y suis née, ma grand-mère maternelle aussi. J’y ai grandi, tout comme elle. Toutes les deux, nous pratiquons entre autres les 2 langues locales. Je chéris cette ville pour son côté multiculturel, mais également pour sa nature qui nous entoure. Nous faisons tous partie de la nature, peu importent nos origines, nos racines. La nature est riche, de par et grâce à sa diversité, tout comme Bienne, de par et grâce à sa diversité culturelle. Je souhaite que notre ville puisse s’épanouir, grâce à toutes les fleurs qui la composent. Je m’engage à faciliter et créer les liens entre les différentes cultures, car c’est à l’unisson que nous pouvons faire avancer les choses. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

18.09.16: Christophe Latscha / 49 ans / Enseignant

christophe-latscha

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Biennois depuis la plus tendre enfance, j’aime cette ville de Bienne, son côté multiculturel et sa population attachante. De par mon métier d’enseignant et de directeur d’école, j’ai de nombreuses occasions de rencontrer un large échantillon d’habitants de notre ville bilingue! Je peux constater que l’équilibre est presque parfait, chacun peut y trouver une place et tenter de s’épanouir! Ce sont ces différentes raisons qui me poussent à m’investir et à tenter d’amener ma contribution à la politique locale. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. » 

17.09.16: Ali Sylejmani / 54 ans / Médiateur culturel, Collaborateur spécialisé SIP

ali-sylejmani

Candidat PSR au Conseil de ville (sortant), Liste 6 

« Contraint à l’exil dans les années 90, c’est ici à Bienne que j’ai retrouvé enfin la paix  et la sérénité tant indispensable pour un déraciné plein de douleurs et ddésillusions. La ville de Bienne et ses habitants m’ont permis d’être reconnu sur le plan humain et professionnel  et ainsi me sentir chez moi. Dès lors, chaque fois que je reviens à Bienne, après un voyage ou des vacances, j’éprouve ce sentiment indescriptible d’appartenance biennoise. Je suis fier de pouvoir continuer à m’engager à promouvoir et consolider cette ouverture magnifique de notre cité et de sa population. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. » 

16.09.16: Jessica Chiari / 32 ans / Educatrice sociale

jessica-chiari

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Bienne, une ville accueillante, une ville surprenante.

Une cité qui offre beaucoup de possibilités, que ce soit dans le domaine sportif ou culturel, il y en a pour tous les goûts. J’aime l’ouverture d’esprit de cette ville ainsi que ses habitants.

Étant citoyenne de Bienne, je souhaite contribuer de manière active au bon développement de cette ville où je me sens bien.

Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

 

15.09.16: Pierre Ogi / 69 ans / Horticulteur paysagiste

pierre-ogi

Candidat PSR au Conseil de ville (sortant), Liste 6 

« Une chose parmi tant d’autres, mais qui me tient particulièrement à cœur, c’est les écoles biennoises dans leur ensemble. Chaque Biennoise et chaque Biennois qui fréquente les écoles peut le faire dans sa langue maternelle, du jardin d’enfant au gymnase, dans des conditions tout à fait acceptables, si ce n’est idéales. L’ouverture de nouvelles classes ne pose aucun problème dû à la langue de l’élève, contrairement à d’autres villes dites bilingues. Se sentir à l’aise dans sa langue maternelle est une qualité de vie incomparable pour l’élève ainsi que pour les parents. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

14.09.16: Yves Chatton / 28 ans / Chargé de campagnes

Yves Chatton

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Bienne est une ville simple qui nous offre tout ce dont nous avons besoin : de succulentes boulangeries pour bien débuter la journée, un bon réseau de transports publics, velospot, des loyers pas trop chers, des hôpitaux, un grand choix d’épiceries (même en vrac !), les marchés en vieille ville, un merveilleux lac, un Parcours Vita à couper le souffle, des terrasses où flâner le soir, une variété de restaurants, des événements culturels de choix, la Coupole et d’autres boîtes pour ceux qui n’aiment pas dormir, le bilinguisme, etc. etc.!

Bref, Bienne est une ville où il fait bon vivre et j’aimerais qu’elle le reste. Beaucoup de défis sociaux, écologiques et économiques se présentent à nous. Et c’est en collaborant, en échangeant les uns avec les autres, que je suis sûr que nous pourrons les relever. C’est pour cette raison que je m’engage et que je vote positif. »

13.09.16: Pierre-Olivier Frésard / 50 ans / Assistant socio-éducatif

pierre-olivier-fresard-new

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« J’ai fait toute ma scolarité et mon apprentissage à Bienne. Puis je suis allé travailler à Rome, Genève, Montréal et Strasbourg. Il y a 12 ans, je suis revenu à Bienne et j’ai vu le caractère cosmopolite de cette ville. Elle a une âme, comme les villes où j’ai vécu. Le petit plus pour Bienne, le point positif, est sa taille humaine. La richesse culturelle présente à Bienne donne aux biennois des opportunités socioculturelles nombreuses malgré sa taille humaine. Actuellement, je suis actif dans l’organisation de manifestations culturelles avec UpTown Productions (https://www.facebook.com/groups/33445841481/).

Je vote positif pour la culture alternative biennoise. La Coupole est un lieu vivant d’émulation culturelle, un ilot de liberté dans notre société liberticide. Je suis candidat à Bienne pour ses richesses sociales et culturelles, pour créer l’émulation et trouver des solutions inédites et positives à nos problèmes économiques. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

12.09.16: Karina Boner / 46 ans / Psychologue

karina-boner

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Depuis 2010, je vis à Bienne. Ayant vécu dans plusieurs endroits alémaniques et romands, le dynamisme de cette population bilingue et multiculturelle m’a convaincue que mon choix était le meilleur.

Bienne, avec sa vieille ville et ses nouveaux quartiers, a su évoluer positivement durant toutes ces années. Ses nombreuses associations, mouvements sportifs, ses institutions sociales et économiques démontrent un dynamisme pertinent. Les espaces verts et son lac offrent aussi une qualité de vie plus qu’agréable à la population.

Notre Ville n’a pas besoin d’un pont pour traverser le lac mais elle a besoin d’un pont entre les cultures pour maintenir un dynamisme entre alémaniques et romands et entre Suisses et étrangers. C’est pour cela que je me présente, voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

11.09.16: Mohamed Hamdaoui / 52 ans / Journaliste et Député

mohamed-hamdaoui

Candidat PSR au Conseil de ville (sortant), Liste 6 

« Il y a quelques années, la Maison du peuple et Stéphane Hessel. Le patrimoine ouvrier de Bienne. Bienne la rouge. Ma ville. Et une double source d’inspiration: s’indigner pour s’engager. POUR. Pour les potes qui traversent un moment difficile et ont un besoin d’un coup de main de l’Etat. POUR celles et ceux arrivés ici de leurs lointaines contrées tenter leur chance et nous enrichir. POUR ces gens, patrons ou employés, qui se lèvent aux aurores afin de nous servir. POUR ces acteurs culturels et sportifs qui nous font réfléchir, nous divertissent et nous font oublier un instant la brièveté de l’existence. Et aussi POUR celles et ceux qui, sans renier en rien leurs magnifiques racines, acceptent nos lois, nos valeurs et nos coutumes.

Un jour, trouvant vain de simplement m’indigner, j’ai décidé de m’engager. POUR ma ville. POUR les nouvelles générations. POUR les anciennes. Si l’on veut bien de moi, je continuerai avec enthousiasme et sincérité d’accomplir cette tâche au Conseil de ville où j’ai tissé de nombreux liens avec des gens de « l’autre » bord politique. Et autrement, sans la moindre amertume, je retournerai dans ma bicoque y lire des livres dans ma chambre avec une vue magnifique sur cette ville que j’aime tant. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

10.09.16: Christian Borle / 34 ans / Animateur jeunesse et catéchète

christian-borle

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« J’aime Bienne car c’est une ville où je me sens bien! Pas trop grande, on y croise facilement des gens qu’on connait quand on se balade en ville. Pas trop petite, ce qui permet aux gens d’avoir une offre culturelle et sportive riche. Pour moi, c’est important que les Biennois et Biennoises puissent se retrouver pour apprendre à se connaitre et vivre ensemble. Pour cela, il me semble important d’avoir une politique qui encourage, valorise, facilite tout le travail réalisé par les différents clubs de sport, sociétés musicales, groupes de danse, troupes de théâtre et diverses associations de notre ville. Pour moi, Bienne ne serait plus vraiment Bienne sans son carnaval et sa Braderie, des manifestations qui permettent à la population biennoise de se retrouver dans la joie et la bonne humeur. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

09.09.16: Joseline Stolz / 59 ans / Directrice d’école primaire

Josy Stolz

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« A Bienne, ville plurilingue et multiculturelle, accueillir dans nos écoles des élèves de toutes origines est la norme. Nous avons acquis l’expérience qui nous a permis de faire de nos différences un enrichissement.

Cependant, les restrictions multiples et les nombreuses restructurations nous ont imposé à faire mieux avec moins. Nous avons fait preuve d’innovation et de choix courageux. Il reste beaucoup à faire pour améliorer les conditions d’éducation et de formation. Nous avons par exemple besoin de locaux adaptés, de classes à effectifs raisonnables, de favoriser un accueil des familles et d’intégrer les enfants dès leur plus jeune âge.

En respectant la culture de nos deux communautés linguistiques, la langue française doit retrouver une place de choix, le bilinguisme en sera ainsi renforcé.

Très engagée dans le syndicat enseignant au plan cantonal, national et international, je m’engage dans ma ville à respecter et à défendre les valeurs humaines et sociales indispensables au bien-être de chacun. Cultiver le bien vivre ensemble dans notre ville qui est pleine de ressources et de richesses à valoriser est possible, j’en suis convaincue ! Voilà pourquoi je m’engage et pourquoi je vote résolument positif. »

08.09.16: Victor Tonon / 21 ans / Etudiant

Victor Tonon

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Tu te souviens quand on jouait au foot tous les après-midi, jusqu’à 18h30 parce qu’après il fallait aller manger?

Tu te souviens quand l’été arrivait et qu’on courait se jeter dans le lac?

Tu te souviens quand on partait skier aux Prés-d’Orvin, même si on n’avait jamais mis les pieds sur une piste?

Tu te souviens des après-midi au Pasquart, à la piscine de Nidau, à Macolin ou à la bibliothèque?

Tu te souviens des premières fois qu’on allait tout seul en ville, quand nos parents mourraient de peur alors que tout se passait bien?

Tu te souviens des clubs de sport, de musique, de théâtre, où on faisait n’importe quoi mais où les animateurs nous supportaient quand même?

Tu te souviens quand on allait danser les premières fois à la Coupole, même si on n’avait pas vraiment l’âge d’y entrer?

Tu te souviens des soirées passées dans des endroits étranges, entourés d’artistes et de marginaux qui nous accueillaient à bras-ouverts alors qu’on avait rien à faire là?

Moi je m’en souviens. Et il est hors de question que qui que se soit grandisse à Bienne sans qu’il ne puisse plus tard s’en souvenir à son tour.

Voilà pourquoi je m’engage, voila pourquoi je vote positif. »

07.09.16: Mamadou Diop / 62 ans / Informaticien

P8310090

Candidat PSR au Conseil de ville (sortant), Liste 6 

« Je vote Bienne positive pour soutenir une majorité municipale Rose-Verte dont les réalisations concrètes ont vu le jour ou sont en chantier. Je pense à l’Esplanade, Agglolac, l’extension de Rolex et d’Omega, la Tissot Arena, l’Allée Roger-Federer, la rénovation du Palace, l’A5, la mise en place d’une énergie propre ou encore la recherche sur le renouvelable. Je vote Bienne ville bilingue, cité où cohabitent harmonieusement plusieurs nationalités multiculturelles et multiconfessionnelles. Je vote Biel, la cité attrayante et dynamique où le vivre ensemble rayonne. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

06.09.16: Stéphanie Bailat / 29 ans / Assistante doctorante en psychologie

Stephanie Bailat new

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Bienne, je la connais depuis peu. Tout d’abord, elle a su me surprendre. Puis elle m’a émerveillée. Elle sait entrainer dans un tourbillon de diversité. Elle a ce grain de folie qui laisse place à la liberté, à la créativité, à la spontanéité.

Mais Bienne n’est rien sans ses habitants. Ce sont eux qui s’engagent au quotidien pour et dans cette ville. Qui créent des espaces de rencontres, des lieux et évènements culturels. Qui dessinent les contours de cet espace urbain dans lequel j’aime vivre.

Je désire me mettre au service de ces personnes.

Je crois que la formation permet de s’émanciper et qu’elle est, dès lors, une prestation fondamentale à préserver et à garantir. Je suis convaincue que la diversité culturelle, bien que présentant de nombreux défis, est une chance. C’est pourquoi, je crois au processus d’intégration et à un Etat solidaire. Je crois en une politique pragmatique qui vise à garantir l’égalité.

Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

05.09.16: Maurice Rebetez / 63 ans / Directeur d’Entité Scolaire

Maurice Rebetez

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Biennois de naissance… 43 ans au service de l’école primaire… passionné de hockey sur glace et de tennis, j’ai grandi dans le quartier de la Champagne où le bilinguisme n’était pas fait de concepts, mais de vie au quotidien, au naturel ! Parler sa langue, comprendre l’autre et se respecter a toujours fait partie de ce « caractère biennois » précieux à mes yeux.

Bienne ? Un cadre idyllique, une ville où « il fait bon vivre », un lieu de rencontres, tout est réuni pour s’y épanouir ; il est donc important de préserver cet esprit d’ouverture !

S’engager pour un avenir constructif et dynamique, c’est privilégier la formation et la cohésion sociale. Investir pour offrir des infrastructures adéquates, des écoles accueillantes et garantir ainsi la meilleure qualité de vie possible. C’est travailler sur le long terme et pérenniser les acquis. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif! »

04.09.16: Thierry Thévoz / 46 ans / Formateur d’adultes

Thierry Thévoz

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Bienne est une ville que l’on ressent, elle respire grâce aux habitants, elle vit avec les industries, elle vibre avec le sport, elle perdure avec les personnes qui s’engagent pour son bien-être et je fais partie de cette aventure depuis ma naissance. Le scoutisme, le parc, le lac, les associations sont des activités qui m’ont accompagné durant mon parcours de vie. Ici c’est Bienne !

La politique, d’abord municipale, ce ne sont pas non plus de « grands coups » destinés à marquer (ou amuser) la galerie, qui peuvent flatter des égos, mais une multitude de petites actions, incessantes, persévérantes, dans tous les domaines, sur le terrain… Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

03.09.16: Laura Renggli / 29 ans / Etudiante en master de linguistique appliquée

Laura Renggli

 

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6 

« Ma ville depuis ma naissance. Le bilinguisme qui se vit côte-à-côte dès le jardin d’enfants et jusqu’au gymnase. La cohabitation de nombreuses cultures au quotidien en frappant à la porte du voisin. Je m’engage pour maintenir et renforcer ce multiculturalisme et ce multilinguisme qui sont à l’origine de l’ouverture d’esprit de notre ville.

La cité où il fait bon vivre : les bois verdoyants ainsi que le Strandboden grouillant de monde par un bel après-midi d’été. Je m’engage à encourager la mobilité douce et à conserver nos espaces verts si précieux.

A la nuit tombée, cinémas, théâtres, bars et boîtes de nuit permettent à toutes et tous les noctambules de se divertir. Je m’engage pour que chacun-e, germanophone ou francophone, continue d’y trouver son compte. Tout cela à quelques minutes de nombreuses villes importantes de Suisse romande et alémanique, via les réseaux autoroutier et ferroviaire. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

02.09.16: Cédric Kamber / 35 ans / Economiste bancaire

Cédric Kamber

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6

« Ayant grandi au Jura, ce n’est qu’après avoir brisé les préjugés que j’ai découvert Bienne et l’ai adoptée. Son histoire industrielle, sa vieille ville magnifique, son lac ainsi que sa dimension humaine en font une ville où il fait bon vivre. La richesse culturelle dont elle fait preuve, notamment par son offre en musique classique et en théâtre contemporain, fait de Bienne une ville attractive, où l’on trouve toujours quelque chose à faire. Ses habitantes et habitants sont ouverts d’esprit et accessibles, ce qui en fait une ville accueillante et sympathique.

Pour que Bienne continue son avancée, je souhaite m’engager non seulement en faveur d’un habitat accessible à tous notamment par la promotion des coopératives d’habitation mais également pour une économie sociale et solidaire, au bénéfice de la société et accessible à chacune et chacun. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

01.09.16: Pascal Oberholzer / 59 ans / Enseignant

Pascal Oberholzer 1

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6

« Bienne, ma ville que j’aime. Oui, je suis fier d’être Biennois. Je suis fier de ma ville. Bien sûr, j’ai conscience que comme partout, il y a des problèmes, des choses à améliorer. Par contre, il existe à Bienne une qualité de vie que l’on ne trouve pas partout, une grande tolérance pour l’autre. L’offre culturelle y est magnifique. La diversité de la population remarquable. Le respect également. Et Bienne possède une vieille ville magnifique qui renaît.

En tant que citoyen habitant au centre ville, je souhaite le favoriser et le dynamiser. Je m’engage à soutenir les projets liés au développement culturel et à la vitalisation des petits commerces de la vieille ville.

Notre ville est unique, à nous de la rendre plus belle encore. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

31.08.16: Caroline Jean-Quartier / 32 ans / Travailleuse sociale

Caroline Jean-Quartier

Candidate PSR au Conseil de ville (sortante), Liste 6

« Le vivre-ensemble pour une ville de la taille de Bienne est primordial. C’est, par exemple, le cas dans les InfoQuartiers où l’on promeut de plus en plus les échanges intergénérationnels. Je m’engagerai lors de la prochaine législature à ce que cela continue. Je souhaite également veiller à ce que les prestations progressent tant pour les enfants (crèches, école enfantines et écoles obligatoires), les personnes actives (soutien accru dans les démarches pour (ré-)intégrer le marché du travail) que pour les séniors (participation active à la vie biennoise, promotion de l’autonomie). On a tous notre place à Bienne.

Ce sont pour toutes ces raisons et afin que toutes ces offres soient encore plus visibles tant pour les habitants de longue date que pour les futurs Biennois, que je souhaite continuer de m’engager au Conseil de ville. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif et je vous encourage à en faire de même. »

30.08.16: Christiane Vlaiculescu-Graf / 64 ans / Violoniste

Christiane Vlaiculescu

Candidate PSR au Conseil de ville, Liste 6

« Arrivée à Bienne il y a 45 ans pour le stage d’été au sein de l’Orchestre Symphonique de Bienne, je pensais ensuite repartir sur les bords du Léman… la vie en a décidé autrement et je suis toujours là, fière de « ma » ville. Bienne est attachante, ouverte, bien située entre lac, vignes et montagnes, peut et doit être fière de son offre culturelle de très bon niveau, de son bilinguisme vivant et de son essor, sans jamais devenir hautaine et arrogante. Je m’engage, si je suis élue, à soutenir la formation, l’intégration, la Culture pour tous et le bilinguisme, parce qu’il faut absolument combattre l’exclusion et la pauvreté, gangrène d’une société à deux vitesses, et à tout faire pour préserver les acquis, pour le bien de toutes et de tous.

Voter positif, c’est apprécier tout ce que Bienne offre et dire oui, merci, et encore! Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif. »

29.08.16: Philippe Mathez / 63 ans / Agent de maintenance à l’Ecole de Musique

Philippe Mathez

Candidat PSR au Conseil de ville, Liste 6

« Bienne est une ville multiculturelle et cosmopolite. Ouverte au monde. J’y suis établi depuis 31 ans, suite à mes longs voyages.

Pour l’avenir, nous devons préserver l’universalité de cette cité bilingue. Refuser les exclusions et œuvrer pour plus de justice sociale entre hommes et femmes de bonne volonté.

Mon métier me permet de côtoyer de grands artistes et d’autres, moins célèbres, mais de grande qualité. Bienne est une ville qui doit préserver les arts et la culture et soutenir également toutes les petites formations sportives et populaires, pour notre jeunesse. Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif! »

28.08.16: Glenda Gonzalez Bassi / 48 ans / Formatrice d’adultes

Glenda Gonzalez

Candidate PSR au Conseil de ville (sortante), Liste 6

« Je suis née ailleurs et venue à Bienne enfant. J’y ai grandi en croisant des personnes de tous horizons. Bienne m’a offert l’opportunité de côtoyer, en tant que francophone d’adoption, des alémaniques dans la cour de récré puis dans mon quartier. J’y ai aussi appris l’italien avec mes camarades, enfants d’immigrés de l’époque. Partie de Bienne pour me former, je n’ai plus retrouvé ailleurs cette pratique naturelle et quotidienne des langues, démarrer une conversation en français puis poursuivre en allemand, et …trouver ça normal.

C’est pour ça que je m’engage pour Bienne, la belle bilingue, car cette ville accueille, bouge et se développe. Elle offre à ses habitants des prestations qui méritent d’être défendues et un cadre de vie unique pour lesquels il vaut la peine de s’investir.

Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

27.08.16: Samantha Dunning / 29 ans / Députée et sociologue

Samantha Dunning

Candidate PSR au Conseil municipal, Liste 5

« Bienne est une ville cosmopolite aux allures de village. Différents modes de vie et cultures s’y côtoient quotidiennement, il y règne une belle tolérance et les gens se connaissent, se reconnaissent et même se saluent. La tolérance à l’égard des divers modes de vie doit être maintenue et promue ; le potentiel de la diversité biennoise doit être exploité ; la solidarité entre voisins et biennois doit davantage être développée !

Bienne doit être digne de son titre « la plus grande ville bilingue de Suisse » ; chacun doit pouvoir parler dans sa propre langue en étant compris ; des opportunités professionnelles doivent être proposées à la minorité linguistique ; la filière scolaire bilingue doit être accessible à tous ceux qui le veulent.

Bienne foisonne d’activités et d’événements créés par les nombreuses associations ou même par de simples regroupements citoyens. Presque chaque jour, nous pouvons jouir d’événements culturels ou sportifs. Les activités et projets doivent davantage être encouragés, surtout lorsqu’ils sont solidaires et durables ; on doit mettre plus de moyens et de locaux à disposition des initiatives citoyennes ; les institutions culturelles, petites et grandes, ainsi que les clubs sportifs, petits et grands, doivent être soutenus !

Des commerces atypiques, des entreprises et des start-up éclosent à Bienne. Les entreprises engageant des apprentis ainsi que celles proposant des conditions de travail favorables aux employés biennois doivent être reconnues ; l’insertion sociale et professionnelle au sein des entreprises doit être encouragée et soutenue.

La beauté architecturale de la vieille ville, la tranquillité de quartiers proches du centre-ville, la forêt et le lac à deux pas du centre offrent un cadre de vie exceptionnel. Les projets urbains et routiers doivent être en adéquation avec l’esprit de notre ville ; les logements doivent rester abordables pour toutes et tous ; des infrastructures et services pour les jeunes, les familles et les ainés doivent encore plus être développés.

Bienne est une petite ville avec une grande valeur, Bienne mérite que l’on s’engage et qu’on la fasse rayonner ! Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

26.08.16: Cédric Némitz / 48 ans / Conseiller municipal, directeur de la formation, de la culture et du sport

Cédric Némitz

Candidat PSR au Conseil municipal (sortant), Liste 5

« Le potentiel de notre ville de Bienne est immense, mais il est malheureusement encore sous-exploité. Je sais que beaucoup d’entre nous sont inquiets, fâchés, parfois même révoltés par l’évolution du monde et de notre société. Avec les atouts et les qualités qui sont les nôtres, nous pouvons agir.

Face à toutes les formes d’extrémisme, nous allons renforcer les mesures d’intégration pour les enfants avant l’entrée à l’école. Nous ne céderons pas sur le contenu du programme. Nous allons coacher celles et ceux qui peinent à trouver un job au sortir de la scolarité.

Face aux menaces sur les salaires et le travail, nous allons favoriser l’implantation d’entreprises qui respectent leurs salariés et participent au développement social de la ville. La formation continue, tout au long de la vie, sera étendue. Les parents pourront compter sur un accueil scolaire et parascolaire fiable.

Face aux pressions sur le système de santé et les protections sociales, nous allons continuer de moderniser le service public, notamment pour le soutien aux personnes âgées. Nous refuserons de commercialiser et privatiser les EMS. Nous renforcerons le rôle des retraités. L’AVS peut être améliorée. Nous réprimerons toute forme d’abus.

Face aux ratés du bilinguisme, nous allons renforcer le rôle du Conseil des affaires francophones dans toute l’agglomération. Le nombre des cadres romands dans l’administration va augmenter. L’affichage public dans les deux langues deviendra obligatoire. Les places d’apprentissage pour les francophones dans les domaines du commerce et de la santé seront augmentées.

Voilà pourquoi je m’engage, voilà pourquoi je vote positif ! »

www.cedricnemitz.ch

 

25.08.16: Salome / 42 Jahre / Verwaltungsangestellte Röm.-kath. Landeskirche

Salome Strobel 1

« Mein Ziel, meinen Alltag möglichst autofrei zu leben, kann ich in Biel wunderbar umsetzen.

In weniger als zehn Fussminuten bin ich in der wunderschönen Altstadt, beim Grossverteiler oder zur Erholung am Waldrand. Nur etwas länger benötige ich um an den Zentralplatz zu gelangen. Oder einen meiner Lieblingsorte zu besuchen, den Tierpark.

Mit dem Velo bin ich ebenso schnell am See, in den Aussenquartieren oder in der Einkaufsmeile im Bözingenfeld. Und wenn mich der Bewegungsdrang packt, dann finden sich in den Wäldern und Jurahöhen perfekte Jogging-, Bike und Wanderrouten. Das ist es was ich an Biel so schätze! Biel ist Stadt und Dorf in einem, egal ob Einkaufs.- oder Wandertour, ich finde alles auf kleinem Raum, ohne Umweg. Voilà pourquoi je vote positif ! »

24.08.16: Felicity / 53 ans / Directrice du Centre PasquArt

Felicity Lunn

« I came to Biel in 2012 to run the Kunsthaus CentrePasquArt. I’ve found many reasons to love our city : it is unique in Switzerland for its gently anarchic refusal to conform, as well as its preference for inclusion and openness over perfection and neatness. Most important of all, the people of Biel are unusually generous and warm-hearted. Biel has everything except self-confidence, so I hope it learns to love itself more. Although I don’t (yet) have the vote, this is why I vote positively ! »

23.08.16: Loraine / 24 ans / Etudiante en économie politique

Loraine Ding

« Quel que soit l’endroit d’où je reviens, dès l’arrivée à la gare de Bienne, je me sens chez moi. Non pas que la gare soit un endroit particulièrement beau. Mais l’ambiance biennoise, si décontractée, sans stress, sans orgueil, vivante et diverse, me semble toujours accueillante. Evidemment, on pourrait se souhaiter plus de jolis coins, de parcs et de toilettes publiques ; de quoi rendre Bienne encore plus belle, même aux yeux des autres. Voilà pourquoi je vote positif. »

22.08.16: Nadine / 33 Jahre / Direktorin/Kuratorin Photoforum Pasquart

Nadine Wiedlisbach

« Spaziergänge im Stadtpark, tanzen im Kessel, am Samstag auf den Markt und später Kaffee trinken im Singe; die Menschen sind mindestens bilingual und offen. Biel hat mir und meiner Familie das Verlieben vor wenigen Monaten leicht gemacht! Hier ist vieles un-schweizerisch beweglich, trotz (oder genau wegen) seiner Grösse ist Biel mehr aufregende, störrische Stadt als brave Kleinstadt. Ich stimme positiv. »

21.08.16: Henri / 93 ans / Retraité

Henri Ferrier

« Employé de commerce, je suis arrivé à Bienne dans les années 1950. Ce qui m’a frappé, ce fut l’accueil. De retour après une année d’absence – pour voir ailleurs – dans mon quartier d’alors, la Champagne, l’épicière s’est écriée : Un revenant ! J’étais chez moi.
Depuis lors, le monde et Bienne ont bien changé. Mais Bienne reste, en particulier, une ville de culture. Je fréquente la Bibliothèque, les concerts – entre autres ceux de l’Académie d’été internationale – la Società Dante Alighieri… À maintenir ! Voilà pourquoi je vote positif. »

20.08.16: Roderich / 48 Jahre / Unternehmensberater, Innovations und Trend Analyst, Startupförderer und Pitch-Trainer

Roderich Hess

« Spirit of Biel-Bienne; das ist der positive Esprit Biennois. Glauben, man könne die Welt verbessern, es anderen zeigen. Jene, die verrückt genug sind, tun es auch. Solche Bieler hats jede Menge, Grosse und Kleine. Und mit diesem Bieler Glauben haben wir schon Berge versetzt. Das ist mein positives Biel. Bieler stehen immer wieder auf, Never Give Up! Gutes tun, Offen sein, Negativem aus dem Weg gehen, Glaube an die Zukunft, neue Technologien, Innovation, Offen für andere Kulturen, Mentalitäten, Minoritäten und Sprachen. Das ist mein positives Biel-Bienne dem ich so viel zu verdanken habe! »

19.08.16: Victoria / 22 ans / Etudiante en design industriel

Victoria McSweeney

« Cela va faire 6 ans que je n’habite plus à Bienne car j’étudie à Lausanne, mais c’est toujours un grand plaisir d’y revenir et de profiter de ce que cette ville nous offre…

La vieille ville et son marché proposant ses nombreux bons produits de la région (surtout son fromage!) et ses quelques restaurants plein de charme, où c’est toujours bon de manger ou boire un verre en agréable compagnie. La Coupole, monument emblématique de la jeunesse biennoise, qui propose divers styles de soirées où l’ambiance est toujours au rendez-vous ! La richesse des nationalités, cultures et religions différentes réunies dans cette ville. Le Hundemätteli (plage des pauvres) ou j’adore faire des BBQ entre copains ou tout simplement paresser et observer les gens heureux de passer du bon temps dans ce coin si cosy. Et pour finir, les nombreuses soirées qu’organise la ville, notamment la Braderie où tous les Biennois d’ici ou d’ailleurs se réunissent et s’amusent toute la nuit.

Voilà pourquoi je vote positif! »

18.08.16: Erich / 48 Jahre / Stadtpräsident

Erich Fehr

« Biel ist meine Weltstadt im Kleinformat! Ich bin stolz auf das zweisprachige, urbane Lebensgefühl sowie die hohe Lebensqualität in unserer Stadt. Zentral ist das industrielle Knowhow. Darauf beruht unsere Herkunft und zugleich ist es unser Kapital zur Bewältigung der Zukunft. Das Zusammenleben zweier Kulturen macht Biel zu einer Stadt, welche sich Neuzuziehenden gegenüber offen zeigt und in der man rasch Anschluss findet. Die gelebte Zweisprachigkeit macht Biel zu einem Vorbild für die ganze Schweiz. Wir wissen wie man mit Minderheiten umgeht, damit sie sich daheim fühlen. Die Mitarbeitenden der Stadt Biel erbringen tagtäglich in den verschiedensten Bereichen herausragende Leistungen für unsere Bevölkerung; auch das ist ein Teil der DNA unserer Stadt. Ich könnte in keiner anderen Stadt leben, da ich nur in Biel die einmalige Mischung von urbanem Flair und trotzdem übersichtlichen Verhältnissen verbunden mit einer hohen Lebensqualität – auch dank dem Dreiseenland und den Jurahöhen – finde. Voilà pourquoi je vote positif ! »

16.08.16: Paulette / 64 ans / Jeune retraitée

Paulette Melet

« Le Saint-Gervais, la Coupole, le Théâtre de Poche, la Place de la Fontaine, l’Odéon, le Restaurant du Perroquet vert, le Cinéma Apollo, la Place Centrale et ses magnifiques immeubles… Voilà les lieux que j’apprécie à Bienne.

Il est important d’affirmer sa position: je vote positif. »

15.08.16: Esther / 42 Jahre / Primarlehrerin

Esther Schmelcher

 

« Mein Daheim ist eine mutige, unerschrockene und trotzige Stadt.

Hier weht seit Jahrhunderten ein aristokratiefreier Wind.

Das ist ein Umstand, der mir in Biel/Bienne grösste geistige und kreative Selbständigkeit verschafft.

Das möchte ich nicht missen und bin aus diesem Grund stolze Bieler Bürgerin.

Voilà pourquoi je vote positif. »

14.08.16: Maud / 31 ans / Architecte

Maud Buren 2

« J’ai posé mes valises à Bienne, il y a désormais 6 ans. D’abord intriguée, puis très vite séduite par cette ville, je suis désormais installée ici.

La vieille ville, les promenades le long des quais et les bords du lac m’ont tout d’abord charmée. La diversité culturelle, l’offre d’activités et les rencontres m’ont convaincue.

Tous ces éléments réunis m’ont ouvert le champ des possibles et désormais c’est ici, à Bienne, que je cultive mon jardin. Voilà pourquoi je vote positif.»

13.08.16: Francis / 66 ans / Enseignant, formateur d’enseignants et conseiller pédagogique retraité

Francis Boillat 1

« Après 40 ans passés en ville de Bienne, j’ai planté quelques racines dans ce lieu qui offre un bel éventail de vie et des possibilités d’épanouissement.

Bienne m’a offert un cadre professionnel riche et serein où règne la confiance et le respect : j’apprécie particulièrement le soin que la ville prend pour la formation des jeunes de toutes origines confondues.

Je souhaite que la ville poursuive son développement démographique et économique tout en aménageant un environnement attractif et agréable.

Le droit de vote est en soi positif, il est l’expression de la souveraineté du peuple et la meilleure représentation de l’appartenance du citoyen à une communauté responsable. Je souhaite que ce droit s’ouvre sur le plan communal afin de lui assurer ce côté positif auprès d’un nombre plus grand d’habitants de la ville : ce serait une manière de stimuler les abstentionnistes malheureusement trop nombreux ! Voilà pourquoi je vote positif. »

12.08.16: Magali / 40 ans / Enseignante spécialisée

Magali Clénin 3

« Bienne…

Ici et ailleurs…

Un paradoxe qui me va si bien…

Tant de lieux, de rencontres, de langues, de musiques me font voyager à la maison !

Un défi qui nous relie et qui mérite engagement, soutien, créativité et union pour que Bienne soit ta ville, ma ville, notre ville…

Voilà pourquoi je vote positif ! »

11.08.16: Teres / 58 Jahre / Alt-Gemeinderätin, Autorin, Journalistin

Teres Liechti 2

« Biel ist eine Stadt der Begegnungen. Weil es so vielfältig ist, und so lebendig. So auch bei Kongresshaus und Esplanade: Auf dem Weg zu Fitness und Schwimmbad trifft man SOBS-Konzertbesucher, junge Leute, die auf dem Vorplatz Saltos üben, begegnen Kongressteilnehmern, das Postauto bringt die Leute aus der Region in die Stadt, auf dem Kongresshauspielplatz lernen sich Kinder aller Nationen, und ihre Mütter und Väter, kennen. Alles ist möglich, alles geht zusammen – das ist Biel. Voilà pourquoi je vote positif.»

10.08.16: Toñi / 57 ans / Responsable de placement de personnel bénévole

Toni Zbinden 2

« Quand je suis arrivée à Bienne il y a 16 ans, sa réputation n’était pas brillante. A ma grande surprise, j’ai découvert une ville charmante, ouverte, accueillante, peuplée de gens multiculturels et sympas. Depuis, je vis entourée de jeunes brillants, pleins d’initiative, qui font honneur à la maxime « Bienne, ville de l’avenir ». Souvent, je me dis qu’une ville dirigée par ces jeunes sera probablement dans les meilleures villes de Suisse. Voilà pourquoi je vote positif. »

09.08.16: Jonas / 27 ans / Coresponsable du X-Project

Jonas Lüterbacher 2

« Bienne est unique, je le revendique et je signe. Cette ville a une senteur particulière, une ambiance et un vécu qui la rendent hors normes. Le nombre d’artistes qui découle de ses rues démontre la richesse et la particularité de Bienne. Si elle n’est pas grande par sa taille, elle l’est par son âme. Entre les événements culturels et le travail acharné des institutions sociales, cette ville regorge de positivité, d’envies et d’ouverture qui laissent entrevoir des jours meilleurs. Il faut néanmoins continuer à travailler pour que la solidarité et le mieux vivre ensemble ne soient pas des mots vains et permettent à cette belle ville de refleurir chaque année. »

08.08.16: Didier / 51 ans / Economiste et président du TOBS

Didier Juillerat

« Je suis un Biennois romand depuis ma naissance. J’ai donc été façonné par cette ambiance particulière de notre ville, située non pas entre deux langues nationales, mais au contraire nourrie par ces deux cultures. Pour que la ville de Bienne puisse continuer à jouer ce rôle de pont essentiel dans le canton de Berne, je vais aller voter pour donner le plus de chances à notre ville de continuer à se développer de manière consensuelle et positive ! »

07.08.16: Marynelle / 34 ans / Directrice de théâtre

Marynelle Debétaz

« Biel/Bienne, une ville à taille humaine, à cheval sur le Röstigraben pour mieux le dompter. Plus petite que Zürich, Genève ou Lausanne, l’offre culturelle y est néanmoins énorme. Ici il y a toujours quelque chose à faire. Biel/Bienne, terreau fertile pour l’expérimentation dans la musique et dans d’autres domaines artistiques.

Biel/Bienne, ville où l’on peut voir des spectacles en français – venus des quatre coins de la francophonie – des spectacles en allemand, des opéras, des concerts symphoniques ou encore découvrir des trésors cinématographiques au Filmpodium et terminer la soirée à la Coupole en dansant jusqu’au petit matin.

Biel/Bienne, sa vieille ville belle comme un trésor, mais où la vie reste facile, détendue et accessible à tous. Biel/Bienne, ses petits commerces, ses cafés, son marché où on te répond en français ou en Schwyzerdütsch, quitte à les mélanger parfois.

Biel/Bienne où l’on circule à vélo, où on a le tutoiement facile, terre d’accueil où de nombreuses langues et cultures se côtoient. Biel/Bienne, les pieds dans l’eau, les yeux dans les montagnes, où l’on peut partir du cœur de la ville se promener dans les gorges en pleine nature.

Biel/Bienne et toutes ses richesses, souvent méconnues de l’extérieur. Loin du bling bling, une ville où il fait bon vivre, où on essaie d’être plutôt que de paraître et où il y a encore une place pour chacun et pas seulement pour les plus riches. Pour préserver et continuer à développer tout cela, je vote positif. »

06.08.16: Lukas / 25 Jahre / Ressortchef Vereinsmanagement – Schweizerischer Turnverband

Lukas Hohl 1

« Lebendig, authentisch, ungewohnt anders und genau deshalb so liebenswert – ça c’est Bienne.

Hier treffen verschiedenste Menschen aufeinander, begegnen sich mehrheitlich mit viel Akzeptanz und Solidarität und lassen so einen ganz besonderen Charme entstehen. Die Stadt setzt keine Normen, sondern macht Platz für Individualismus und Selbstverwirklichung. Biel, der Ort wo die Zweisprachigkeit nicht als Barriere, sondern als Chance gesehen und an jeder Ecke ungezwungen gelebt wird. Biel die Sportstadt mit einem breiten und vielfältigen Sportangebot und mit den schönsten und modernsten Stadien der Schweiz.

Seid stolz und sprecht positiv über die Stadt – Wir alle sind wichtige Imageträger der Stadt.

Biel/Bienne, viel mehr als eine gewöhnliche Stadt! »

05.08.16: Bernard / 64 ans / Retraité

Bernard Staubli

« Je n’ai pas choisi de venir à Bienne. Je suis tombé dedans à la naissance. Des loyers abordables qui favorisent la mixité sociale, l’ouverture sur deux cultures et sur le monde, une vie culturelle riche, vivante et variée et last but not least un magnifique lac à savourer en toutes saisons m’ont fait y rester. Pour préserver cette qualité de vie et ces valeurs du « tout économique ambiant », je vote positif. »

04.08.16: Frederica / 27 ans / Etudiante

Fred Beiner 2

« Cela fait 12 ans que je vis à Bienne et j’y ai régulièrement découvert de nouvelles choses. Son paysage varié avec le lac, la vue magnifique depuis Macolin. Ses espaces de détente, les Prés-de-la-Rive, sa proximité avec les Prés-d’Orvin. Sa scène musicale, la Coupole, le Singe, la Barbarie et bien sûr le Pod’Ring en été. Plus récemment, j’ai appris à connaître une vieille ville pleine de surprises et de richesses pendant les First Fridays. Pour cette ville qui continue à me surprendre, je vote positif. »

03.08.16: Alain / 71 ans / Ancien directeur Swisscom

Alain Sermet

« Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.

Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés pro-clamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d’opinion politique ou de toute autre opinion, d’origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de tout autre situation.

(Déclaration universelle des droits de l’homme, Art. 1 & 2.1)

Telle est ma vision pour la Ville de Bienne ! Voilà pourquoi je vote positif ! »

02.08.16: Jeanne / 72 ans / Photographe

Jeanne Chevalier

« Pour moi, un lieu privilégié à Bienne est le Parc de la ville. Comme j’ai la chance d’habiter juste à côté, j’y vais très souvent et apprécie particulièrement le mélange des personnes qui s’y trouvent. Les différentes nationalités y côtoient les différentes classes d’âges, et tout cela très simplement. Jamais je n’ai assisté – et je précise, j’y vais presque chaque jour – à des comportements désagréables. C’est une ambiance multiculturelle qui montre que vivre ensemble est non seulement possible, mais surtout enrichissant. C’est un lieu de rencontre dans un cadre naturel bienveillant. Voilà pourquoi je vote positif. »

01.08.16: Emilie / 29 ans / Sportive d’élite et psychologue

Emilie Siegenthaler

« C’est à Beaumont, sur les hauteurs de Bienne, que j’ai vu le jour. A l’image d’un troisième parent, « ma » ville m’a ouvert les yeux sur le monde: sa beauté, ses différences, ses merveilles, ses malheurs… Tout au long de ma vie, j’ai en quelque sorte été « façonnée » par ce mélange unique que représente Bienne. Une ville très active, authentique, ancrée dans une nature magnifique, d’une diversité culturelle épatante mais également d’un grand esprit de solidarité et d’unité. Fière d’être Biennoise, je souhaite que cette magnifique région préserve ce caractère si particulier. Voilà pourquoi je vote positif! »

31.07.16: Marc / 45 ans / Institutsleiter PHBern

Marc Eyer 2

« Belgische Künstler wollen in Biel Ferien machen; schwedische Manager suchen in Biel und seiner Umgebung nach Erholung, Abwechslung und Inspiration – und sie finden sie! Biel ist einmalig: Es vereint seine Industrie- und Arbeiter-Geschichte geschickt mit moderner Stadtentwicklung. Seine Bevölkerung ist offen, multikulturell, bilingual und dynamisch. Eingebettet ist Biel in eine liebliche Landschaft, die mit dem See, der Insel, der mediterranen Vegetation des Jurasüdfuss und den Reben keine Wünsche offen lässt. Nur eines fehlt: Biel ist zu bescheiden und dürfte durchaus noch selbstbewusster nach aussen auftreten. Think positif, vote positif! »

30.07.16: Pierre-Alain / 59 ans / Professeur au gymnase

Pierre-Alain Jeannet

« La porte de cette forteresse est ouverte, et elle mène à un théâtre. A l’image de notre cité : Bienne, ville ouverte, ville de culture et ville vivante. Bienne, ville ouvrière, ville populaire et ville rouge. Rouge comme le cœur qui bat. Rouge comme le sang qui circule. Rouge comme la solidarité. J’aime mieux le sang qui circule que le sang qui coule. J’aime mieux une ville vivante qu’une ville morte. Donc, contre ceux qui veulent fermer la ville, la priver de culture et de solidarité, contre ceux qui veulent mettre une croix sur ces valeurs, fût-elle blanche, je vote pour ceux qui les défendent et les cultivent. »

29.07.16: Marlyse / 63 ans / Comédienne par intermittence

Marlyse Baeder 2

« C’est avec enthousiasme que je vois fleurir quantité d’initiatives qui ont pour objectif de valoriser la ville de Bienne pour le bien-être de ses habitant/es de tous âges et de toutes nationalités. Que ce soit dans les domaines de la diversité culturelle, du social, du bénévolat, de l’écologie, des femmes et des hommes élaborent des manières originales et novatrices du « vivre ensemble », pour un présent et un avenir biennois serein et constructif. Toutes ces personnes qui s’engagent, qui résistent et tournent le dos à la morosité ambiante, qui accomplissent des actions sensées et solidaires contre vents et marées, visent à consolider et à préserver les acquis ainsi qu’à enrichir le quotidien des Biennoises et des Biennois. Il est donc nécessaire de renverser une certaine politique tendancieuse et simplificatrice qui entraverait bien des démarches salutaires… Oui, je ne peux que voter positif ! »

28.07.16: Axel / 16 ans / Gymnasien

Axel Bassi

« Je suis né à Bienne et j’aime bien y vivre. J’aime ma ville et m’y balader. De la forêt au lac en passant par le centre, je me sens à l’aise avec l’environnement et les gens que je croise. Je peux taper la « conv » à n’importe qui, à Bienne on ne se prend pas la tête!

Je me sens bien et en sécurité, où que j’aille, de jour comme de nuit. Je trouve ma ville belle et propre, les parcs sont accueillants et en tant que jeune je me sens bien accepté et intégré, voilà pourquoi je voterai positif ! »

27.07.16: Anna / 52 ans / Créatrice de bijoux

Anna Kohler

« A Bienne, je me sens complètement à la maison. J’aime me déplacer à vélo. J’apprécie le mélange culturel et la diversité des ambiances. Avec de la curiosité on se rend compte que cette ville est très animée. On ne s’y ennuie jamais. Voilà pourquoi je vote positif. »

26.07.16: Daniel / 62 ans / Buchhändler

Daniel Thierstein

« D’autstadt, dr see, ds pavillon

D’nidaugasse u der Chrützplatz

Am Beaumont die putzte Hüser

Und ungedra die weniger putzte

Und am Bahnhof wartet immer öpper:

Ä wysse, ä schwarze, ä brune, ä gäube, ä rote, ä bleiche, ä bsoffne

I warte mit ne »

 

25.07.16: Loïc / 23 ans / Etudiant en informatique

Loïc Charrière

« Ma ville est si fertile, j’en suis fier. D’elle sont nés une multitude de talents. Sportifs d’élite, musiciens et artistes de renom ; elle les a forgés en vainqueurs !

Ma ville sait aussi accueillir, à bras ouverts et sans jugement, le nouvel arrivant désireux de se glisser entre lac et montagne.

Ma ville vous laisse échapper des « oh », des « ah », vous fait faire des pirouettes, vous rouler dans l’herbe en ronronnant, si bien que comme moi, lorsque la vie vous porte loin de ses murs, c’est encore elle que vous appelez « maison ». J’ai fait mon choix, pour Bienne, je vote positif ! »

24.07.16: Jacques / 69 ans / Ingénieur ETS et enseignant à la retraite

Jacques Walliser

« Vivre à Bienne, c’est pouvoir vivre sa solidarité, et il y a encore beaucoup à faire ! Merci à l’équipe de la Cuisine populaire, de la Coupole, du Projet-X, de Famiplus et autres innovateurs pour leur courage et leur engagement.
J’ai eu le privilège de pouvoir faire des études et d’exercer mon métier dans divers lieux en Suisse et sur la planète. Partager mes connaissances et mes finances avec la communauté d’ici et d’outremer est un cadeau extraordinaire.
Avec la mondialisation de l’économie, la communauté s’est aussi agrandie. Je vote positif parce que je suis convaincu que cette communauté peut apporter à chacune et à chacun les moyens de vivre dans la dignité. »

23.07.16: Camille / 26 ans / Géographe

Camille Flückiger

« Bienne n’est pas chic, elle est authentique. Elle n’est pas seulement bilingue, elle est multilingue. Elle ne circule plus en tramway, mais se déplace en velospot. Bienne ne se cache pas dans une masse de brouillard, elle se reflète dans son lac. Elle n’est pas rouge et jaune, elle est multicolore. Pour cette identité riche, variée et tout en simplicité, aujourd’hui comme demain, voilà pourquoi je vote positif. »

22.07.16: Reto / 33 ans / MC und Unterhaltsgärtner

Reto Rohrbach

« Ich bin Retolion. Ich bin gebürtiger Bieler, habe meine Kindheit in Dotzigen verbracht und bin nun in die Heimatstadt zurückgekehrt. Was mir an Biel schon immer gefallen hat und mich auch musikalisch geprägt hat, ist das große Angebot an Reggae events und das multikulturelle Zusammenleben. Nicht zu toppen ist für mich der Bieler See, wo ich mich zurückziehen und neue Kraft tanken kann. »

21.07.16: Alain / 52 ans / Conseiller service client senior

Alain Buhagiar

« Une grande-petite ville : 8 minutes à vélo pour aller à mon travail, 3 minutes depuis le centre de formation jusqu’à chez moi, 6 minutes en bus pour les enfants qui vont à l’école, 5 minutes pour ma femme jusqu’aux commerces.
Une ville charmante et accueillante au style méditerranéen où il fait bon vivre, un magnifique lac, des activités, des marchés, des cafés et des prix attractifs. Je peux parler à mon aise français ou allemand, on me comprend, les gens acceptent la différence.
J’ai pu être actif dans le conseil des parents, la commission scolaire… tout est facile et pas compliqué. Ici c’est Bienne et bilingue, une petite Suisse en quelque sorte. What else… Que Bienne reste elle-même.
Voilà pourquoi je vote positif. »

20.07.16: Christel / 41 ans / Enseignante

Christel Castella Beiner

« Je suis née à Bienne et y ai pratiquement toujours vécu. Que ce soit dans le quartier de Mâche, au centre-ville ou à Beaumont, je me sens merveilleusement bien dans cette ville. J’aime son ouverture, sa tolérance, j’aime qu’à Bienne les cultures différentes se côtoient et se respectent. Lorsque je me perds dans ses magnifiques forêts ou que je plonge dans son lac, je me dis que j’ai une chance incroyable de vivre dans un endroit pareil !

Je me balade aussi avec délice dans la vieille ville, dans laquelle fleurissent un nombre impressionnant de petites boutiques artisanales peuplées de gens souriants et causants. Des gens motivés et passionnants.

Le sourire est contagieux et l’optimisme est une force. Voilà pourquoi je vote positif ! »

19.07.16: Quentin / 21 ans / Etudiant à l’Université de Fribourg

Quentin Sauthier 2

« Bienne, c’est la 10ème ville de Suisse. C’est aussi la plus grande ville bilingue. Mais en comparaison à d’autres pays, Bienne pourrait être un village. C’est justement cette caractéristique qui la rend suffisamment grande pour s’ouvrir à toutes les cultures, rencontrer toutes les idées et même peut-être servir d’exemple. Elle reste cependant suffisamment petite pour être conviviale, familiale, à l’écoute de chacun. Bienne est une ville sportive. Une ville sportive est une ville qui bouge et qui avance. Votons positif pour ne pas l’arrêter. »

18.07.16: Sophie / 50 ans / Physiothérapeute pédiatrique

Sophie Charrière

« Instantanés : commencer la journée par une vue sur les Alpes au petit matin en montant à pied à l’hôpital.
Redescendre le soir et se sentir tout de suite à l’apéro en traversant la terrasse du St Gervais.
Pousser le portail du parc Elfenau et s’imaginer dans un conte de fée.
Remonter la rue de l’Hôpital à vélo et se retrouver face au Centre PasquArt et au Gymnase des Alpes.
Boire un dernier verre sur une chaise longue au Beach Town en regardant le reflet de la lune sur le lac.
Rentrer à la maison par l’Esplanade et sa Coupole maîtresse des lieux.
Et voter positif pour que d’autres instantanés magiques s’ajoutent à ma collection. »

16.07.16: Raphaël / 26 ans / Civiliste

Raphael Kocher

« Bienne est, pour moi, d’abord une ville qui rassemble. Même si j’ai grandi dans le Jura bernois, j’y ai passé énormément de temps : déjà à l’école, au gymnase, lors des sorties entre amis… Les rencontres que j’y ai faites n’auraient pas été possibles si elle n’avait pas été là. De bien des manières, elle fait vivre et se rencontrer ceux qui sont autour d’elle.
Beaucoup de choses positives s’y passent, même si certains ne les regardent pas assez. Pour une ville de cette taille, nous avons par exemple la chance que les cultures des deux langues – et même de bien plus – puissent coexister comme elles le font.
Bienne est également une ville dans laquelle des projets ambitieux peuvent voir le jour. Les transformations qui ont été faites et qui restent à venir sont autant de signes que l’avenir lui tend les bras. Mais il faut pour cela que Bienne continue de se construire pour le bien de toutes et tous. C’est pourquoi je vote positif. »

15.07.16: Barbara / 58 ans / Conservatrice archéologique

Barbara Chevalier

« Je crois en la ville de Bienne parce qu’aujourd’hui comme hier, elle mise sur l’innovation et sait donner une place à celles et ceux qui ont des idées, qu’ils soient d’ici ou d’ailleurs. Une visite au Nouveau Musée Bienne permet de comprendre le rôle qu’ont joué les innovations technologiques et industrielles dans l’essor de Bienne. Favorisons la formation, l’ouverture et la créativité, forces motrices de solutions nouvelles ; voilà pourquoi je vote positif. »

14.07.16: Nicolas / 27 ans / Employé dans l’administration

Nicolas Gschwind

« J’ai donné du pain aux canards de la Colonie des Cygnes.
J’ai eu les mains pleines de couleurs à la Maison de la peinture.
J’ai dévalé le toboggan-éléphant de la piscine de Nidau. 
J’ai découvert le théâtre sur les planches de l’Atelier 6/15.
J’ai brisé des assiettes et gratté des murs à l’Expo 02.
J’ai vécu des moments musicaux exceptionnels à la Musique des Jeunes.
J’ai vécu des soirées à la Coupole où je connaissais la moitié de la salle.
J’ai bu des cafés les samedis matin au marché aux puces.
J’ai la chance d’avoir grandi à Bienne, et j’aimerais que cette ville reste aussi belle pour ceux qui y grandiront dans 10, 20 ou 30 ans. Voilà pourquoi je vote positif. »

13.07.16: Charlotte / 30 ans / Administratrice de projets culturels

Charlotte Garbani

« Née à Bienne, j’y ai vécu la majorité de ma vie. Malgré des séjours plus ou moins longs, des grandes villes à la campagne, Bienne est et reste mon point de chute. Entourée par la nature, les possibilités de se ressourcer ne manquent guère. L’offre culturelle est développée à tous les niveaux, de l’art contemporain à la culture alternative, chacun y trouve son compte. De plus, le coût de la vie reste modéré. Bref, une qualité de vie hors pair, une ambiance conviviale et agréable, difficile de trouver mieux ailleurs… Voilà pourquoi je vote positif. »

12.07.16: Corinne / 41 ans / Musicienne

Corinne Windler

« In Biel wurde ich vor einigen Jahren geboren. Nachdem ich meinen Wohnsitz in die verschiedensten Ecken des Landes wechselte und auch intensive Momente im Ausland verbrachte, zog es mich wieder nach Biel.
Die Kulturlandschaft, die Diversität, die Einzigartigkeit, die innovativen Menschen, die Bereitschaft für ein Miteinander, der Respekt und die zahlreichen Musikerinnen und Musiker aller Stilrichtungen machen Biel lebendig, spannend und liebevoll. Ich bin immer wieder berührt, wie viel Kreatives auf kleinstem Raum geboten und gelebt wird. Eine Perle für Geist und Seele. Deshalb „Bienne vote positif“. »

11.07.16: Philippe / 70 ans / Ancien préfet

Philippe Garbani

« Bienne, c’est ma ville. Elle est foisonnante d’activités culturelles. Elle mérite d’être à l’avenir dirigée par des gens qui ont un esprit positif, un esprit jeune, un esprit constructif, pour oublier toutes les démarches négatives et destructives qui ont marqué la législature finissante.
Par ailleurs, je suis particulièrement attaché au bilinguisme de Bienne, qui est une richesse extraordinaire. Mais il faut lutter et encore lutter pour maintenir vivant ce bilinguisme. Et il est essentiel que les Romands soient bien représentés au Conseil de ville. C’est pourquoi cet automne je soutiendrai les candidats romands qui s’identifieront au vote positif. »

10.07.16: Olivier / 54 ans / Directeur d’établissement pour personnes âgées

Olivier Clémence
« Bienne est une ville un peu moche, elle n’a pas trop de grâce ni une beauté facile. Par contre elle a un charme que le temps, la patience, nous font découvrir. Principalement une vieille ville magnifique et un lac qui nous offre un horizon dégagé. Bienne est une ville qui se découvre lentement.
Bienne est faite d’un mélange de deux cultures, et cette association donne du dynamisme à la ville. Je pense à sa vie culturelle, sa politique d’ouverture envers les jeunes, la prévention et la gestion des toxicomanes, le sport également avec la réalisation innovante des deux stades. Je souhaite qu’à l’avenir Bienne garde et développe ses qualités d’ouverture et d’originalité dans la réalisation de projets économiques, architecturaux et surtout sociaux.
Voter est déjà un acte positif, mais voter c’est aussi s’impliquer et faire ainsi partie intégrante de notre ville. »

09.07.16: Béatrice / 70 ans / Ancienne rectrice du Gymnase de la Rue des Alpes

Beatrice Sermet

« Je vis à Bienne depuis 1956, avec une interruption entre 1969 et 1987. J’aime son bilinguisme, un solide rempart contre toute forme d’arrogance. Je suis fière de sa population qui reconnaît, dans les urnes, les besoins de toutes et de tous : francophones et germanophones, écoles, institutions de formation, associations culturelles et sociales. Parce que Bienne offre un potentiel inégalé de possibilités pour la création d’institutions, de voies de formation ou d’entreprises de toutes sortes, je vote positif ! »

 

08.07.16: Vladimir / 23 ans / Polybâtisseur

Vladimir Hohmann

« Je suis né à Bienne et j’y ai toujours vécu. Je connais beaucoup de personnes qui sont de nationalités ou d’origines différentes. Je trouve cela formidable que toutes ces communautés puissent cohabiter au sein de la ville de Bienne. Cette diversité est un atout majeur pour le développement culturel de la ville. Je souhaite que Bienne se penche encore plus sur cette opportunité. C’est pour cela que je vote positif. »

 

07.07.16: Anita / 60 ans / Secrétaire

Anita Kobi

« Le fait de vivre le bilinguisme au quotidien depuis 60 ans m’a permis de retrouver une nouvelle place de travail à cinq ans de la retraite. J’apprécie le côté humain et social de cette ville qui fait vivre en paix des gens de nationalités et de religions très différentes. Un modèle pour le monde entier ! En tant que présidente des Cartons du Cœur, je suis fascinée de trouver de plus en plus de jeunes qui offrent de leur temps libre pour donner une lueur d’espoir aux plus démunis. Mon souhait : que Bienne conserve ses acquis sociaux ! Une bonne raison de voter positif. »

06.07.16: Yvan / 44 ans / Ergothérapeute dipl. HES

Yvan Eckard

« A Bienne, il règne une ouverture d’esprit enviée par beaucoup, nourrie par la richesse de sa vie culturelle captivante, inspirée et stimulée par le mélange des différentes couches sociales et par la cohabitation du bilinguisme. Mais avant tout, c’est une ville où vivre et laisser vivre a une grande valeur! Au fil de ma vie, toi Bienne, tu m’as offert ces multiples aspects. Pour que tu restes, Bienne la rouge, je vote positif ! »

04.07.16: Rebecca / 39 ans / Collaboratrice administrative

P8310041

« Wir wohnen als Familie mitten in der Stadt und geniessen eine wunderbare Lebensqualität. Zu Fuss, mit Velo oder ÖV sind wir innert Minuten bei der Arbeit, in der Schule, im Kino, Theater oder Konzert, im Park, am See, im Wald und sogar auf der Skipiste. Meine Mitmenschen hier erlebe ich als charmant, weltoffen, humorvoll und kreativ… und das erst noch in zwei und mehr Sprachen. Ich wünsche den Bielerinnen und Bielern Mut und positiven Esprit, um in dieser sprudelnden Stadt ihre Ideen und Lebensziele zu verwirklichen. Voilà pourquoi je vote positif. »

03.07.16: Graça / 49 ans / Conseillère de vente et interprète médiatrice-interculturelle

Graça Batista

« Bienne, une ville plantée dans un trou au bord d’un beau lac, survolé par des mouettes, dont la mer se trouve en haut de la montagne, en hiver. Je n’aurais pas pu mieux tomber! Bienne est une ville où l’on peut prendre le droit d’être soi-même, où l’intégration est possible et soutenue. C’est une ville qui exige une grande ouverture d’esprit, qui cultive la liberté de penser, la communication et la création. Une ville où il suffit de chercher, où la volonté d’aller de l’avant sortira gagnante. Voilà pourquoi je vote positif. »

02.07.16: Mathieu / 27 ans / Chauffeur poids lourds

Matthieu Lanciaux

« Depuis quatre ans, je vis à Bienne. J’aime beaucoup cette ville, car elle est multiculturelle et extrêmement vivante culturellement et sportivement. Je m’y sens en sécurité ; j’y suis d’ailleurs tellement bien que j’y ai fondé une famille. Je souhaite que Bienne continue à bouger comme elle le fait actuellement et c’est pourquoi je vote positif ! »

01.07.16: Jean-Eric / 59 ans / Pasteur

P8310078

« A Bienne, j’apprécie les nombreuses rencontres interculturelles ou interreligieuses, un esprit de collaboration et d’ouverture entre les différentes communautés, comme j’apprécie aussi les multiples initiatives culturelles. C’est une ville ouverte, tolérante, entreprenante. C’est un esprit qu’il faut développer et soutenir. C’est pourquoi il importe de voter positif ! »

30.06.16: Ellinor / 27 ans / Archéologue

Ellinor Dunning

« Quand j’ai déménagé à Bienne il y a six mois, je me réjouissais de découvrir une nouvelle ville, mais je ne m’attendais pas à un accueil aussi chaleureux ni à une atmosphère aussi agréable. La montagne dans le dos, les pieds dans l’eau, la nature est à deux pas. On discute dans toutes les langues avec des gens aux horizons si variés, on se comprend et puis surtout on échange : c’est la richesse d’un lieu cosmopolite avec le charme d’une petite ville suisse. Plus besoin d’aller chercher plus loin et d’ailleurs elle nous le rend bien, alors votons positif ! »

29.06.16: Frank / 49 ans / Enseignant

Frank

« Bienne, j’aime ton lac et tes rivières. Ton Pod’Ring, tes ruelles pavées et tes pistes cyclables. J’aime ton marché aux légumes et même ton marché aux puces. Adolescent, j’ai aimé ta Coupole et cet esprit de liberté qui m’accompagne encore. Tu as accueilli mes copains italiens et espagnols et aujourd’hui tu ouvres ta porte à d’autres migrants. Tu as toujours su t’adapter, avancer. Bienne, je vote pour toi, je vote positif. »

28.06.16: Jérémy / 21 ans / Etudiant en commerce

P8310127

« Bienne est une ville pleine de possibilités. Grandir dans cette ville, c’est avoir l’opportunité de pratiquer une multitude de sports, de se promener tant au bord du lac que dans les forêts et les vignes, mais aussi de participer à tous types de manifestations culturelles. C’est un lieu pour tous, car chacun peut y trouver son compte. La force de Bienne, c’est sa diversité. Je souhaiterais que cette force soit reconnue par tous et qu’elle continue de se développer. Voilà pourquoi je vote positif. »